Ferdinand Ier de Habsbourg

(Alcala de Henares, Espagne 1503-Vienne 1564)
Roi de Bohême et de Hongrie (1526) Roi des Romains (1531), et Empereur germanique de 1558 à 1564


   Il fut le cadet de Charles Quint. Son mariage avec Anne de Hongrie en 1521 et le traité de Worms qui s'en suivit lui permis de se faire reconnaître souverain de cinq états des Habsbourg. Puis il devint gouverneur des contrés d'Allemagne du sud, du Tyrol et de la haute-Alsace par les Conventions de Bruxelles (1522), et roi de Bohême et de Hongrie après la mort du roi Louis II (1526). Il succéda ensuite à l'Empire après l'abdication de Charles Quint en 1556-58, malgré la volonté de ce dernier d'y placer son fils aîné, Philippe.

   Pendant son règne, il eut à lutter contre la poussée ottomane sur le Danube et sur Vienne. Finalement, il conclut une trêve de huit ans contre tribut avec le Sultan en 1562.

   Il eut aussi à faire face aux troubles religieux dans l'Empire et il s'opposa au protestantisme avec diplomatie, tout en encourageant les réformes de l'Eglise catholique.

   A sa mort, son fils Maximilien lui succéda dans toutes ses états.


Texte (en travaux) de FXC
Retour la page des souverains
Retour l'index de l'Empire germanique
Retour au sommaire principal