François II

(Fontainebleau 1544- Orléans 1560)

Roi de France (1559-1560)


   Il fut le fils aîné de Henri II et de Catherine de Médicis et fut marié à 14 ans à la jeune reine d'Écosse Marie-Stuart (16 ans), ce qui lui conféra le titre de roi d'Écosse. L'année suivante, son père mourut accidentèlement et il fut appelé sur le trône. Bien qu'il fut majeur, il était immature et incapable de gouverner : il était fragile physiquement et psychlogiquement, souvent en proie à des colères subites ou des angoisses. Ce furent en fait plus les Guise que sa mère qui assurèrent l'exercice du pouvoir.

   Son règne ne dura que quelques mois car sa frêle constitution ne put supporter longtemps les excès sportifs auxquels il tentait de se livrer. Il mourut ainsi après une longue agonie le 5 décembre 1560. Le trône revint alors à son frère Charles.

   Son règne fut marqué par les troubles religieux : les catholiques (avec à leur tête les Guise) et de l'autre côté les protestants (dirigés par Antoine de Bourbon, les Condé et les Coligny) réunirent des armées en vue d'une guerre ouverte. En mars 1560 fut organisée la conjuration d'Amboise par des chefs protestants avec à leur tête La Renaudie. Ils voulurent enlever le jeune roi afin de le soustraire à l'influence des Guise et placer au pouvoir le prince Louis de Condé. Mais ceux-ci furent trahis par l'un d'entre-eux, Pierre des Avenelles, et les principaux chefs furent piégés et exécutés (à l'exception de Louis de Condé).


Arbre généalogique de la Maison de France
Retour la page des souverains
Retour la page sur la France
Retour au sommaire principal