Hercule François


(Saint-Germain-en-Laye 1554-Château-Thierry 1584)
duc d'Alençon, puis duc d'Anjou.
   Il fut le quatrième fils d'Henri II et de Catherine de Médicis. Il porta tout d'abord le titre de duc d'Alençon. Ambitieux et sans scrupules, il fut compromis dans une conspiration qui coûta la vie à son favori La Mole (1574). Ensuite, il se mit à la tête des Malcontents (appelés aussi les Politiques) qui formaient un tiers parti de catholiques favorables à la conciliation avec les Protestants, s'opposant ainsi à la fois à son frère le roi Henri III et aux extrêmistes de la Ligue.

   En 1576, Catherine de Médicis l'amena à signer la paix de Chatenoy ce qui lui permit d'obtenir l'Anjou, la Touraine et le Berry, et le titre de duc d'Anjou. Il intrigua ensuite avec Guillaume d'Orange et tenta vainement de se marier avec la reine Elisabeth d'Angleterre.

   Il mourut prématurément de la tuberculose, laissant ainsi le trône à son beau-frère Henri de Navarre.


Arbre généalogique de la Maison de France
Retour à la page sur la France
Retour au sommaire principal