Léon l'Africain

Jean-Léon de Médicis, ou à l'origine : Al Hassan ibn Muhammad al Wazzan az Zayyati al Fasi (né à Grenade v.1485-90?, mort probabl. à Tunis après1554)
Voyageur arabe, fils adoptif du pape Léon X.
   Al Hassan al Wazzan naquît vers 1485 à Grenade qui était alors encore musulmane. En 1492, alors que les Rois Catholiques achevaient leur Reconquiesta, sa famille s'exila à Fès au Maroc où il fut instruit. Il y apprit le commerce et se vit confier des missions diplomatiques dans le nord de l'Afrique. Il effectua aussi beaucoup de voyages dans le monde musulman : à Constantinople, à Tombouctou, au Mali, dans la vallée du Niger et en Egypte où il remonta le Nil jusqu'à Assouan.

   En 1517, alors qu'il revenait d'un voyage en Égypte, il fut enlevé par des pirates italiens. Mais ceux-ci ayant remarqué son intelligence, l'offrirent en cadeau au pape Léon X qui compléta son instruction. Impressionné par son élève, il le convainquit de se convertir au catholicisme et l'adopta comme fils. Il le baptisa de son propre nom "Jean-Léon de Médicis" en 1520. Cependant, afin de le distinguer de son très saint protecteur, il fut rapidement surnomé "l'Africain".

   Durant son séjour en Italie au service du pape, il enseigna l'Arabe à Bologne et fréquenta nombre de lettrés. Vers 1525-1527, il écrivit ses fameuses Descriptions de l'Afrique, ouvrage rédigé en Italien qui est encore notre principale source de renseignements sur l'Islam de cette époque.

   On ne sait comment se termina sa vie. Est-il mort à Rome ? Est-il retourné à Tunis pour retrouver sa foi première comme il en avait émis le souhait dès 1525 ? Les troubles qui ont déchiré l'Italie à cette époque (dont le sac de Rome en 1527) l'ont probablement poussé vers ses origines.


Texte de FXC
dernière mise à jour : 23 fév 99


Retour à la page des explorateurs
Retour au sommaire