Claude le Lorrain

La Casa de Contratacion



Le besoin de reglementer la trafic entre les colonies des Indes de l'ouest et l'Espagne pousse à la création d'un organisme spécialisé: La Casa de Contratacion, en 1503. Son rôle est de s'assurer que tout navire quittant Séville (seul port de départ autorisé) soit muni des équipements nécéssaires à la navigation et à la survie de l'équipage et du navire.

Des inspecteurs montent donc sur tous les navires. Des papiers doivent être signer et contresigner, prouvant le bon état du navire et la bonne foi du capitaine.

Des cartes sonts dessinées pour les besoins d'une navigation plus précise et plus sûre. Les premières sont de Vespucci.

La Casa a aussi la charge des "Flotas", les flottes de la couronne qui se chargent de transporter les troupes et ramener l'or et l'argent. Elle fournit les pilotes des expéditions, les cartes (qui seront ramenées et jalousement gardées sous peine de dures punitions), l'équipement des navires (voiles, vivres, armes).

À la suite des premières attaques de corsaires (français), la Casa exigera que les navires marchands ou de la couronne soient de plus en plus gros (plus de 300 tonneaux) et circulent en convois. Les marchands n'apprécient guère de construire des navires plus chers, ni les convois qui font perdre beaucoup de temps (et donc de l'argent!). Mais le commerce reste hautement lucratif malgré les prises de plus en plus importantes des corsaires. Les navires marchands sont si encombrés de marchandises qu'il n'est pas possible d'ouvrir les sabords et sortir les bouches des canons.

Le commandement de la Flota est assuré par un noble, qui peut n'avoir aucune connaissance de la mer, et qui est recommandé par le pouvoir. Cet homme doit généralement payé pour sa charge, mais c'est qu'il espère justement retirer beaucoup de richesse de l'expédition. Son manque de connaissance de la mer n'est pas un handicap parce qu'il est entouré de spécialistes dont il suit les conseils. Sur eau ou sur terre, un commandement militaire doit être assuré par un noble, selon les visions de l'époque.


vie à bord d'un galion

exemple des salaires sur un galion de la couronne, en écus par mois:

Capitaine 25
Maître d'équipage 20
Maître commis 20
Pilote 20 qui peut être aussi le capitaine, cumulant ainsi les deux salaires
Contremaître 15
gardien 9
dépensier 6
sergent de l'eau 6
charpentier 6 et autres métiers spécialisés
matelot 4
novices 3 de 18 à 20 ans
mousse 2 de 13 à 17 ans
trompette 6 rythme la vie du navire
aumonier 12 donne la messe et visite les malades
chirurgien 8 le plus souvent un simple barbier

Page sur les navires

sommaire du XVIème siècle
sommaire des navires

FD