Selim II

(Magnésie 1524, Istanbul 1574)
Sultan ottoman de 1566 à 1574, dit l'Ivrogne.


Contrairement à son père Soliman le Magnifique, Selim II opta pour la vie de débauche, et laissa les affaires de l'Etat à son vizir, Sokollou Mehmed Pacha, un renégat originaire d'Europe centrale déjà vizir sous Soliman. Avec lui commençait l'époque des sultans fénéans.

Son règne fut loin d'être aussi brillant que celui de ses prédécesseurs, et marqua même plutôt la fin de l'expansion de l'empire ottoman. Cependant, plusieurs traités de paix importants furent conclus. Notamment avec Maximilien II de Habsbourg, en 1568, dont il continua à recevoir le tribut, tout en poursuivant quelques raides en Hongrie. Et avec Ivan IV, le Terrible, en 1570.

Conformément à la tradition qui voulait que tout sultan s'empare d'un nouveau territoire, Selim fut poussé par son vizir à se lancer dans la prise de Chypre (possession Vénitienne) en 1570. Ce geste devait conduire les catholiques à s'unir pour armer une flotte, la Sainte-Ligue, qui allait anéantir la flotte turque au large du golfe de Lépante l'année suivante. Cependant, Chypre restait acquise, et en 1574, il put aussi envoyer son corsaire Euldj Ali reprendre Tunis aux Espagnols.

A sa mort, ce fut son fils Mourad III qui lui succéda. Son tombeau est toujours visible, tout prs de Sainte-Sophie Istanbul.


Texte (provisoire) de FXC
Retour la page des souverains
Retour la page sur l'empire ottoman
Retour au sommaire principal